podo-pédiatrie

Selon Claparède : « L’enfant n’est pas un adulte miniature, il n’est pas seulement différent d’un point de vue morphologique, mais aussi de par sa physiologie et son psychisme »

C’est pourquoi, l’examen clinique doit être adapté à l’âge de l’enfant, à son stade de croissance ; le traitement se doit alors d’être décidé en conséquence et des conseils précis doivent être donnés aux parents.

Les possibilités motrices de l’enfant sont :

Se redresser entre 7 et 8 mois

Marcher entre 9 et 18 mois

Monter un escalier entre 16 et 20 mois

Monter un escalier marche après marche à 3 ans

Courir entre 20 mois et 3 ans

En dehors de ces moyennes, si chutes fréquentes, fatigabilité en fin de journée ou douleur de l’enfant, vous pouvez consulter votre médecin traitant ou pédiatre et faire un bilan podologique.

Le traitement orthopédique de l’enfant est rare avant 6 ans, vous pouvez observer une démarche « anormale » qui est en fait physiologique dans le développement de votre enfant

Voici quelques conseils pour bien choisir les chaussures de votre enfant :

Chaussures bébés (0-3 ans)

Les malpositions d’orteils type

supraductus

infraductus

hallux valgus

quintus varus

peuvent être corrigés très tôt (dès 2 ans) avec un pronostic favorable et une correction définitive dans la plupart des cas grâce à différents types d’appareillages adaptés à l’âge et la à la maturité de l’enfant.

L’hallux valgus juvénile peut également être traité de manière durable jusqu’à l’âge de 12 à 14 ans environ (en fonction du cartilage de croissance)

Après 7 ans, des pathologies de croissance peuvent faire leur apparition, surtout chez les enfants sportifs ou dynamiques, au niveau des pieds mais aussi des genoux, hanches et rachis.

maladie de Sever

maladie de Renander

scaphoïdite tarsienne ou maladie de Kölher-Mouchet

maladie d’Osgood Schlater

maladie de Sinding- Larsen et Johansson

il nécessitera alors un bilan et une réponse podologique pourra être apporté pour soulager l’enfant dans la plupart des cas