LA PODOLOGIE et les semelles orthopédiques

Le bilan podologique permet une étude précise de la posture en statique et dynamique.

Il commence par une anamnèse qui retracera les antécédents du patient, son motif de consultation et l’histoire de la douleur, les explorations déjà effectuées, spécialistes consultés et, éventuellement les traitements entrepris.

L’examen podologique débutera par une analyse en décharge, recherche du siège de la douleur et mobilisations.

Ensuite, il consistera en :

  • une analyse de la posture en statique sur podoscope
  • une analyse podométrique statique et dynamique (étude des pressions)
  • une analyse vidéo de la marche et/ou de la course pieds nu et/ou chaussé sur tapis de course

Le podologue s’intéressera également à l’usure des chaussures et aux traitements orthopédiques précédents.

Un dossier sera alors constitué, mis à disposition du patient et communiqué à son médecin prescripteur (sauf avis contraire du patient).

La confection des semelles orthopédiques :

Il existe plusieurs type de semelles orthopédiques :

  • thermoformées
  • thermosoudées
  • classiques

elle débutera par une préparation de la base en fonction des besoins ciblés lors de l’examen et une prise d’empreintes “papier” sur podographe

Pour les semelles thermoformées, un moulage du pied sera effectué sur coussins spécifiques puis la base prendra alors sa forme sur ce moulage.

Le podologue effectue ensuite la confection des orthèses plantaires définitives dans son atelier en ajoutant les éléments correcteurs et en choisissant les matériaux techniques en fonction des besoins.

Le jour de votre rendez-vous, munissez vous de :

  • vos différents examens complémentaires effectués en relation avec la pathologie (radios, échographies, IRM, …)
  • vos chaussures de sport actuelles
  • des chaussures usées (sport et/ou ville)
  • éventuellement vos anciennes semelles
  • la lettre du médecin ou prescription (si vous l’avez mais ce n’est pas indispensable)

Le bilan pourra s’effectuer en sous-vêtements si la pathologie le nécessite (douleurs rachidiennes par exemple)